Foire aux questions

1. En quoi consiste l’initiative « Nourrir son avenir »?

« Nourrir son avenir » est beaucoup plus qu’une campagne d’information sur la nutrition. Dans le cadre de cette initiative, CARE Canada collabore avec des partenaires, des bureaux de pays et la population canadienne, en vue de nourrir l’avenir des femmes et des filles. Nous y travaillons en créant des possibilités, en défiant les normes de genre et en préconisant des pratiques sanitaires, ce qui permet vraiment d’améliorer l’accès à l’alimentation pour les femmes et les filles. Ensemble, nous mettons l’accent sur l’accès des femmes et des filles à l’alimentation en tant que droit fondamental de la personne. Ensemble, nous tâchons de promouvoir l’accès à l’alimentation pour les femmes et les filles en créant des milieux où elles peuvent se porter à la défense de leur propre avenir.

2. Qu’est ce qui différencie « Nourrir son avenir » des autres campagnes axées sur la nutrition?

« Nourrir son avenir » vise à débusquer les normes sociales ou de genre qui influent l’accès des femmes à l’alimentation. « Nourrir » les femmes et les filles adéquatement ne se limite pas à fournir des aliments. Il s’agit du fondement de notre programme d’alimentation sexotransformateur. Nos programmes consistent à collaborer avec les femmes, les hommes, les filles, les garçons, les fournisseurs de soins de santé et les bénévoles communautaires en vue de mobiliser de futurs champions de nos initiatives et de susciter un changement durable.

3. Pourquoi la campagne « Nourrir son avenir » met-elle l’accent sur les femmes et les filles?

Les femmes sont les principales responsables des soins et de la nutrition des membres d’un ménage, mais elles ont très peu de prises sur le revenu et ne sont guère habilitées à prendre les décisions. L’inégalité entre hommes et femmes est l’un des principaux obstacles à l’exercice du droit des femmes à l’alimentation. C’est pourquoi CARE met particulièrement l’accent sur l’intervention au côté des femmes et des filles, qui ont le pouvoir d’aider les familles et les collectivités! Notre campagne « Nourrir son avenir » est axée sur le dialogue avec la population canadienne et sur sa sensibilisation à l’importance de donner accès à une bonne alimentation aux femmes et aux filles, et cela, dans l’optique de l’Initiative en nutrition en Afrique australe (SANI) et suivant l’apprentissage que nous y avons acquis.

4. En quoi consiste l’Initiative en nutrition en Afrique australe?

L’Initiative en nutrition en Afrique australe de CARE est un projet de 24,6 millions de dollars CAN financé par le gouvernement du Canada et CARE. Cette initiative, qui a été lancée en mars 2016, repose sur un partenariat entre CARE Canada, Cuso International, la Coalition interagence sida et développement (CISD), l’Université McGill et les gouvernements des pays où l’initiative est mise en œuvre. CARE a pour objectif d’atteindre plus de 575 000 bénéficiaires dans le cadre de ce projet, ce qui contribuera à améliorer la nutrition et la santé des femmes et des filles, de même que celles des hommes et des garçons. Notre projet, qui prévoit la collaboration avec les autorités de santé locales et les collectivités du Malawi, du Mozambique et de la Zambie, permet d’offrir des programmes de grande qualité, axés sur le genre, qui mettent l’accent sur le droit des femmes et des filles à l’alimentation.

5. Pourquoi le Malawi, le Mozambique et la Zambie tout spécialement?

Sur le fondement des évaluations initiales que CARE a effectuées au Malawi, au Mozambique et en Zambie, nous avons produit un aperçu de la présente situation nutritionnelle (en anglais seulement) dans ces trois pays. Dans l’ensemble, le Malawi, le Mozambique et la Zambie continuent d’avoir des taux de mortalité maternelle et infantile qui sont parmi les plus élevés au monde, ce qui peut être attribué en grande partie à la malnutrition. De plus, l’insécurité alimentaire est un problème répandu dans ces régions et pire encore dans les ménages dont le chef de famille est une femme.

6. Que signifie le terme « état nutritionnel »?

Le terme « état nutritionnel » sert à désigner l’état de santé nutritionnelle d’une personne, sur lequel influent, notamment, sa diète et l’apport en nutriments. Les programmes de CARE sont conçus pour donner aux femmes, aux familles et aux fournisseurs de soins de santé les outils dont ils ont besoin pour améliorer l’état nutritionnel, tout en collaborant avec les autorités de santé locales et les collectivités de ces pays.

7. Comment l’initiative « Nourrir son avenir » aide-t-elle les femmes et les filles au Mozambique, en Zambie et au Malawi?

Nous aidons les femmes et les filles du Mozambique, du Malawi et de la Zambie en instaurant et en réalisant des programmes sexotransformateurs dans ces collectivités, afin de réduire les inégalités entre hommes et femmes et entre garçons et filles. Pour en savoir plus sur les divers moyens que nous utilisons pour transformer les normes de genre, consultez les pages de l’Initiative en nutrition en Afrique australe et Son droit à l’alimentation.

8. Comment CARE s’assure-t-il que les collectivités continuent de prospérer après l’achèvement du projet?

Les programmes de CARE exigent la participation des femmes, des hommes, des familles, des dirigeants locaux, des fournisseurs de soins de santé et des bénévoles communautaires du Malawi, du Mozambique et de la Zambie. Cela permet de désigner de futurs successeurs et des champions de programme, en plus de favoriser un environnement durable. Notre travail, qui est fondamental, vise à aider ces collectivités à mettre en œuvre des changements et une prospérité durables.

9. Comment puis-je participer?

Il y a de nombreuses façons d’appuyer l’initiative « Nourrir son avenir »: